Rencontre avec Max de NUTRITION & HAPPINESS

Rencontre avec Max de NUTRITION & HAPPINESS

Je connais Max depuis un bon bout de temps, on a toujours beaucoup échangés sur nos pratiques sportives.

Aujourd’hui je vous propose de le découvrir, et pour cela je lui ai demandé de se présenter.

Voici son récit 😉

 


 

 

Mon cher ami Emile me fait l’honneur d’écrire un article sur une passion qui fait partie de moi depuis ma plus tendre enfance, l’univers de la musculation et surtout le Bodybuilding.

Commençons par le début, déjà ma rencontre avec Emile. Certaine personne se rencontre par hasard, lors d’une soirée et autour d’une bonne pression bien fraîche.

En ce qui nous concerne, c’était de bon matin sur une presse à cuisse qui nous faisait bien souffrir hahaha 😉

D’ailleurs, les premiers mots échangés furent : « c’est dur, ça pique! »

Emile était en train frire ses mollets, alors que je martyrisais mes quadriceps en extension leg.

Je dirai que c’est notre masochisme qui nous a réuni et fait que nous sommes de très bon ami.

Et mieux, j’avais trouvé mon binôme (personne qui me manque aujourd’hui)

Vous savez le sport c’est une grande famille, c’est la douleur le dépassement de soi qui nous rend plus solidaire.

J’ai fait du rugby pendant 13 ans à bon niveau, et c’était justement la rigueur, la douleur qui nous unissaient.

C’est ce que j’ai retrouvé dans l’univers du body, du fitness et du powerlifting.

Mon quotidien a toujours été animé par des figures emblématiques et fortes comme hercule, avec Arnold, Lou, et Steve Reeves.

Et puis il y a plus de 20 ans nous avions accès à des programmes comme l’homme le plus fort du monde, et même de bodybuilding. Je regardais souvent ces programmes avec mon père, lui même attiré par cet univers.

Un très bon ami à mon père est bodybuilder et à chaque fois que je le voyais dans la presse locale j’étais en admiration.

Je n’avais pas de figurines Gi Joe mais, les figurines des maîtres de l’univers.

Si je devais parler d’une frustration, je pense que c’est de ne pas avoir pu faire de musculation comme je le souhaitais.

Ma maman s’est toujours imposée et je suis un fils obéissant 🙂 . J’ai grandi en imaginant les sensations que doivent ressentir les pros et amateurs avant de monter sur scène.

Et à 33 ans, j’ai pris pour exemples mon ami Emile, qui est ce que j’appelle un « juscauboutiste ». Et je me suis lancé en commençant par mon Blog Nutrition&Happiness .

En fait, j’ai envie de démontrer à mes lecteurs que tout ne se fait pas d’un claquement de doigts.

C’est difficile, ingrat, long et qu’au delà des compléments alimentaires tout passe par l’alimentation et que ce n’est pas que du lundi au vendredi et le week-end je craque, c’est un mode de vie, ça doit faire partie de vous, car dès le moment où cela devient une contrainte c’est fini.

Max

J’entends souvent dire : « mais tu fais un régime. » Et je réponds non, c’est mon régime alimentaire au sens strict du terme.

Faire un régime, est trop restrictif. Il faut continuer à vivre, se faire plaisir tout en gardant en tête que manger sain, n’implique pas des aliments sans goûts bien au contraire.

Je ne me suis jamais autant éclaté et régalé depuis que j’ai pris ma vie en main.

En effet, lorsque l’on commence à pousser ses recherches et bien on finit par chercher et trouver tous les aliments riches en protéine, en nutriments et acides aminés essentiels dans le développement musculaire et la bonne santé.

Je rajouterai que j’ai perdu 10 kilos en période de sèche avec 6 repas par jour. Tout est question de proportion et d’aliments bien sélectionnés. Mon épouse a elle même perdu 30 kilos en 1 an après la naissance de notre deuxième enfant et sans magie, sans restriction, sans frustration.

Lorsque je dis que le body c’est du sport de très haut niveau 24H/24 7 jours sur 7 avec des hauts des bas.

my-healthy-board-key-001

C’est le cas. On a envie de pleurer de craquer, mais jamais on ne se dit pourquoi je m’impose çà. Je ne m’impose rien.

Je vis ce que je suis 🙂

Mon objectif par le biais du Blog et de mes interventions sur twitter c’est permettre au « commun des mortels » d’avoir une vision plus objective de cette discipline et de cet univers. 😉

Vous savez le bodybuilder n’est pas un ignorant sans cervelle, et ce ne sont pas des brutes épaisses.

Certaines personnes disent: « oui mais on dirait une bête, il râle, grogne avant de pousser sa barre. »

A ces personnes je dis, avez-vous déjà envisagé pousser des haltères de 50, 60, 70 kilos en développé couché, soulevé des barres de 200, 300 kilos en soulevé de terre?

C’est entre vous et vous, votre pire ennemi c’est votre peur et les limites que vous vous fixez. Chaque jour est un nouveau défi mais aussi une nouvelle victoire.

Si je devais parler de ma prépa, je dirai qu’aujourd’hui je suis sur une prise de masse propre pour gagner du muscle supplémentaire. Je suis actuellement sur 5 entraînements par semaine 7h-8h30. Mais je vais bientôt rajouter un entrainement supplémentaire de 12h40 à 13h40.

Max

L’avantage c’est que mon bureau est à quelques centaines de metres  de la salle GYMSTREET rue Nationale à Lille.

J’ai vraiment envie d’atteindre mon objectif donc tout passe par là :).

Avoir cette boule dans le ventre, regarder les compétiteurs du coin de l’oeil, répéter mes pauses encore et encore, être là où personne ne m’attend. Et être fier du chemin parcouru.

Par contre je suis face à un constat, j’ai maintenant besoin d’un coach, d’un soutient, d’un binôme aux mêmes ambitions pour me tirer vers le haut.

Car là je le sens je suis en routine, j’ai besoin d’un bon coup de pied au ……

Si je devais apporter une petite conclusion, à ce petit article, c’est que mon Blog

Nutrition&Happiness n’est pas là pour révolutionner les choses, mais comme un compagnon qui n’impose pas mais qui propose et qui ne souhaite qu’une chose, c’est que les personnes qui nous font confiance et qui nous suivent puissent se faire autant plaisir que nous.

Si j’avais un conseil?….

Ne regarde pas les autres, regarde toi. Et prend le temps qu’il faut.

Faites vous plaisir et vivez votre vie et votre passion sans limite.

Il n’y a de limite que celles que l’on souhaite s’imposer.

 

Le rêve ne devient pas réalité par hasard… Il le devient par le travail!

 

 

Tags: , , , , , , ,

 

Share This Post

RunInLille

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

 

 
 
%d blogueurs aiment cette page :